Mumbaikar in French

Le réseau social des étudiants de l'Alliance Française de Bombay

Les recettes du bonheur - The hundred-foot journey

Ce film sort en Inde aujourd'hui. 

Un charmant film qui traite de la gastronomie française et indienne, film tourné en France dans la région de Toulouse. 

Plus d'infos sur l'Afmagazine : http://afmagazine.in/home/east-and-west/

Vues : 196

Commentaire de Deval Mehta le 12 août 2014 à 0:06

J’avais vu la remorque de ce film pour la première fois où je suis allée au cinéma pour voir un autre film qui s’appelle «The Fault in Our Stars ». Elle (la remorque du film «Les recettes du bonheur - The hundred-foot journey ») m’a ému  toute de suite et à ce moment-là, j’ai décidé que je vais voir ce film sans aucun défaut. Donc, je l’ai vu au cours de la première semaine après sa sortie. Aujourd’hui, je suis très contente de mon choix :-).

Ce film est une adaptation d’un roman qui s’appelle «The Hundred-Foot Journey»  par M. Richard C. Morais. Il est réalisé par M. Lasse Hallström et le film est financé par M. Steven Spielburg, Mme. Oprah Winfrey et Mme. Juliet Blake.

 

Le film « Les recettes du bonheur - The Hundred-Foot Journey », c’est un film de très bon genre et une exceptionnelle mélange de deux culture : indienne et française, au travers du moyen de la gastronomie.

 

D’ailleurs, l’histoire du film se déroule magnifiquement.  Il montre bien comment la rivalité initiale de deux propriétaires de deux restaurants appartenant la culture différente, se transforme en un rapport amical vers la fin.  Cela serait possible grâce à fusion culturelle de gastronomie indienne et française.

 

Dans le film, il y a trois personnages qui m’ont touché le plus. Ils sont les suivants : Papa (Om Puri), Hassan Kadam (Manish Dayal) et Madame MALLORY (Helen Mirren). Je voudrais partager mon opinion pour chacun qui est décrit ci-dessous :

 

Premièrement, Papa qui montre des caractéristiques typiques du père indien. Il négocie toutes les choses sans aucune honte, il suit ce qu’il veut, il reconnaît le talent de son fils et puis il l’encourage pour faire ce que son fils veut.

 

Deuxièmement, Hassan Kadam qui le protagoniste principale de ce film. Etant un génie de la cuisine, il avait une passion profonde de la cuisine. Il n’a pas d’aucune formation formelle dans ce domaine. En fait, il suit l’enseignement de sa mère qui lui a enseigné que la connaissance du goût de la cuisine est plus importante. Vers la fin, son amour pour le sous-chef de Mme. MALLORY et sa passion pour la cuisine française mélange par des épices indiennes et son talent extraordinaire change tous.

 

Enfin, Mme. MALLORY qui fascine le public par sa présence et son attitude dans le film. Elle est fière de la cuisine de son restaurant «Le Saule Pleureur », une étoile au guide Michelin, un restaurant classique français. Elle n’accepte pas de talent d’Hassan, un nouveau chef indien mais vers la fin elle ne peut pas l’ignorer son talent exceptionnel. Même, elle l’apprécie et lui prend comme un chef dans son restaurant. Ce que j’aime de son caractère est son esprit français, c'est-à-dire, malgré la rivalité exigeante entre les deux restaurants, elle tient les principes français qui sont les suivantes : la liberté, l’égalité et la fraternité.

 

Par ailleurs, puisque je suis jaïn, ce qui m’a gêné dans le film est le spectacle excessif de plats non-végétariens et le meurtre des pigeons et d'autres animaux comme les poules, les poissons, etc. C’est insupportable pour moi. Je ne veux pas le critiquer parce que c’est le repas/l’alimentation pour d’autres et je le respect, quand-même je ne peux pas le voir.

 

En guise de conclusion, je voudrais dire que cela vaut de la peine de le voir. Découvrez-le vous-même et partagez votre avis avec nous tous.

 

Merci.

Commentaire de Uma Vijaykar le 12 août 2014 à 15:06

J'ai vu ce film aujourd'hui et j'ai les sentiments mélangés.

Comme il y a des "alimentaires de conforts", c'est "un film de confort". Ce n'est pas un film qui m'a beaucoup ému, mais je le trouve "un sentir-bon" film.

Le traitement de la nourriture par l'appareil photo est vraiment délicieux ! La campagne pittoresque est divine ! On se sent comme on doit être là en ce moment ! Mais les héros réels sont Helen Mirren et Om Puri, qui donnent la vie à ce film.

Ce film essaye d'éviter aucun conflit réel et le frottement doux entre les deux chefs jeunes est charmant. Lasse Hallstrom qui a aussi été realise Chocolat, utilise la nourriture pour definer ses personnages et leurs vies.

En tout j'aimais le film.

Commenter

Vous devez être membre de Mumbaikar in French pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Mumbaikar in French

© 2017   Créé par DAvid Cordina.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation