Mumbaikar in French

Le réseau social des étudiants de l'Alliance Française de Bombay

Récemment j’ai vu un film, s’appelle “Loin des hommes”. Ce film est inspiré par une petite nouvelle de Camus, “L’hôte”.

J’aimais beaucoup ce film, premièrement dû à la cinématographie. Tout ce que nous avons lu dans les livres de Camus au propos de son pays d’origine L’Algérie sont capturés ici par le cinéaste.(C’est dommage que les ruines de Tipaza, ne peuvent pas être capturées dans cette histoire). Le paysage du matin, de l’après-midi, du soir, de la nuit, tous étaient magnifiques. D'ailleurs , l’interprétation par Viggo Mortensen de Daru (l’angoisse dans ses yeux ) et Reda Kateb de prisonnier arabe (sa désespérance) étaient exceptionnels. Le scénario est génial grace à des dialogues précieuses comme “pour les arabes je suis français et pour les françaises je suis arabe” et “ on a la chance d’être vivant “ qui reflète beaucoup de pensées de Camus dans sa vie . La réalisation très subtile , je trouvais impressionnante.


D'autre côte , puisque la nouvelle est assez courte mais le film dure presque deux heures, il se comprend qu'il a dû ajouter beaucoup d'autres idées dans le film. Pour les puristes ça serait inacceptable. À la différence de la nouvelle , la fin du film est aussi altérée. En plus, dans le film on sait des le début que Daru est une bonne personne , par contre dans la nouvelle son caractère n’est pas vraiment révèle. Je pense que le réalisateur veut expliquer des raisons pour l’attitude des personnages et donner quelque fermeture pour remplacer l’ambiguïté de la nouvelle. Malheureusement, avec la perte d'ambiguïté la “tugging-at-heart-strings” sorte de charme est perdu dans une certaine mesure.

Bien que, l’histoire soit modifiée, pour moi il respecte l’âme de la nouvelle. Est-ce que je le recommanderais aux autres ? Oui, bien sûr. Mais, soyez avertis, le rythme du film est assez lent.

Vues : 32

Y répondre

© 2017   Créé par DAvid Cordina.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation